Naissance de ma fille

Bonjour à tous,

Cela fait presque un an que je n’ai plus écrit sur le blog. Il s’en est passé des choses durant cette année. Et oui, je suis tombée enceinte (je précise que c’était voulu 🙂 ). Evidemment, la fatigue était présente. Et entre le boulot (avec deux inspections) , la grossesse,… ce fut difficile de continuer à publier. Mais me revoici 🙂

Alors ma fille, Camille, est née le 1 février 2019 avec 5 semaines d’avance (34 S+6J). Elle est donc prématurée. Elle est restée 3 semaines en néonat car elle n’était pas assez éveillée pour téter toute seule (je voulais absolument allaiter). Ces 3 semaines furent longues et intenses.

Tout d’abord, j’ai eu énormément de mal à rentrer à la maison sans ma petite Camille. Pendant 2-3 jours, je pleurais en sortant de l’hôpital. Même si elle allait bien, je m’inquiétais. Chaque matin, j’étais pressée de la retrouver et de savoir si elle avait passé une bonne nuit.

Ce qui était le plus frustrant, c’était de ne pas pouvoir la prendre dans mes bras quand je le voulais. On devait se plier aux règles du service. Les soins se faisaient tous les 3 heures. A ce moment-là, je pouvais la prendre, la changer. Ensuite, l’infirmière mettait son gavage (mot un peut barbare) en route (elle était alimentée par une sonde) et je pouvais enfin lui faire un câlin. Lorsque le gavage était terminé, elle retournait dans son petit lit et je patientais jusqu’au prochain soin. Mes journées étaient toujours rythmées de la même façon.

Entre deux soins, je tirais mon lait. Comme je souhaitais l’allaiter, j’ai dû tirer mon lait toutes les 3h pour lancer ma lactation. Ce n’est pas facile de commencer l’allaitement comme ça, mais je voulais le meilleur pour elle. Heureusement, les infirmières étaient là pour m’encourager. Le lait que j’arrivais à tirer était donné via la sonde. Elle a donc toujours reçu mon lait (enfin pas les 2-3 premiers jours car je n’avais presque rien).

Apres 2 semaines, elle était déjà un peu plus éveillée et on a commencé à essayer de la faire téter. Cette période fut difficile. J’étais contente de voir une amélioration mais en même temps frustrée car ça n’allait pas assez vite. Parfois, Camille tétait super bien et parfois, elle n’y arrivait pas. J’étais des fois très découragée. J’ai voulu arrêter plusieurs fois et lui donner des biberons mais grâce à mon homme et aux infirmières, j’ai tenu bon. Un jour, Camille a eu le déclic et a réussi à téter à chaque soin. Elle n’était plus gavée.

Deux jours après son déclic, nous avons eu le feu vert pour rentrer à la maison puisqu’elle tétait bien. Enfin, nous avons pu commencer notre aventure à 3. 🙂

Je vous raconterai dans un prochain article le retour à la maison. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Naissance de ma fille”

  1. Félicitations pour cette belle petite fille ! Je ne fais pas souvent de commentaires sur des blogs mais votre histoire m’a touché ma petite merveille est née le 1er février 2019 également !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.